Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

                  

 

- La grande Mademoiselle (Anne-Marie Louise d'Orléans), duchesse de Montpensier.

Jean-Baptiste Lully.

- Louis 14 et le duc de Lauzun.

- La Reine Constance (984-1022).

  

 

 

 

 

 

                                   ANECDOTES ROYALES

                         
                                       

                           "Il faut se méfier de la plus anodine des Cannes, elle peut se révéler très dangereuse."

 

 

 

 

 

 

                               

ANNE-MARIE LOUISE d'ORLÉANS, Duchesse de MONTPENSIER (1627 - 1693) - "La grande Mademoiselle".

 

 

 

                                        Mademoiselle + frontenac 1                        Mademoiselle 2

 


Les femmes de La Fronde, portaient des Cannes pour compléter leurs allures fières et martiales. La Canne de "Mademoiselle", ornée de rubans aux couleurs de la Fronde, est historique : elle s'en servit pour donner le signal aux canons de la Bastille, le 2 juillet 1652, qui tirèrent sur les troupes Royales, pour sauver Condé.

Les Princes révoltés sont incapables de faire l'union... la cause royale triomphe à l'automne. La grande Mademoiselle se trouve exilée 3 ans dans son château de Saint-Fargeau… Lully fut son domestique, avant de rejoindre la Cour de Versailles.

 

" Messieurs de la noire Cour
Rendez grâce à la guerre
Vous êtes bien dessus terre
Et dansez à Luxembourg
Petites gens de chicane,
Canne, tombera sur vous
Et l'on verra Madame
Anne, vous faire rouer de  coups."       Mlle de Montpensier

 

                   

 

 

 

 

LULLY

 
1667: Jean-Baptiste Lully (1632-1687), dirige un orchestre de 500 musiciens, lors du Te Deum offert pour la guérison de Louis 14 en; avec sa Canne de bambou il se blesse sur le pied en battant la mesure, la douleur s'infecte, gangrène ; il meurt peu de temps après. Il n'était pas très apprécié, Boileau disait de lui: "c'est un coquin ténébreux".

 

 

       Jean-Baptiste Lully


 

 

 

 

 

 

Le Duc de LAUZUN

 

 

         X Lauzun 2


Ce courtisan et favori du roi Louis 14, après avoir séduit ce dernier par son ingénieuse vivacité et son zèle, n’obtient plus ses grâces…  son arrogance, ses incartades irrespectueuses et le trop heureux succès auprès de Mademoiselle, l'irrite au plus haut point !… Un jour de 1689, poussé à bout, le monarque jeta sa Canne par les fenêtres en disant : « Dieu me préserve du malheur de frapper un gentilhomme ! »

Mais le monarque usa moins modérément de son autorité despotique en enfermant 10 ans à Pignerol, ce même duc de Lauzun devenu, par un mariage secret, l'époux de Mademoiselle. Lauzun se conduisit au sortir de cette prison comme le tyran de la princesse, ainsi que l’adorateur le plus passionné du roi...

 

 


 
                           louis xiv

 

 

 

 

 

LOUIS 14 et son valet...         

 


1695 : "À Marly, sortant de table, avec toutes les dames et en présence de tous les courtisans, Louis 14 aperçut un valet qui, en desservant mit un biscuit dans sa poche. Il oublie toute sa dignité, court sur ce valet la Canne à la main, le frappe, l’injurie, la lui casse sur les épaules… il s’adresse au Père de la Chaise, son confesseur qui se trouvait parmi les courtisans : « Mon père, lui dit-il fort haut, j’ai bien battu un coquin et lui ai cassé ma Canne sur le dos ; mais je ne crois pas avoir offensé Dieu !"   Saint-Simon
 


 

 

 

 

 

LA REINE CONSTANCE (984-1022)
 

 

                                                                     Constance d'Arles


Décembre 1022 : Dans le diocèse d’Orléans, la rumeur gronde… des hérétiques vivraient dans la cité du Roi Robert 2… où il a été baptisé et sacré ! Une provocation ! Ces « possédés » exercent un prosélytisme discret mais efficace, pourtant le jour de Noël… 13 suspects sont arrêtés et aussitôt jugés. Parmi eux, des proches de la famille royale, ainsi que des religieux de la cathédrale. Les conjurés sont conduits hors la ville, dans un champ, où un bûcher de frêne et de sapin les attend !

Vêtus d’une aube blanche, ils marchent au supplice en riant, affirmant que les flammes n’auront pas de prise sur eux.

Le Roi Robert 2 dit  "le Pieux", " Illustre pour sa sagesse, et admirable de sainteté ", inaugure un horrible procédé de châtiment; pour la première fois dans l’histoire de l’occident médiéval, le pouvoir séculier condamne des hérétiques au feu, après une sentence ecclésiastique. Les bûchers d’Orléans annoncent une longue série !
 

 


                                                                  Le coup de Canne de Constance




Parmi les accusés figure Lisoye, le chantre de la cathédrale Sainte Croix ainsi que le chanoine Etienne, l’ancien confesseur de la belle Constance de Provence. Pour l'admirable et sanguine jeune femme, l’affront est insupportable ; elle ne peut contenir sa colère !

La Reine de France s’approche d’Etienne, l’invective puis, d'un violent coup de Canne, lui crève l'œil !  Cette Canne d’ivoire qu’elle tenait d’une main ferme, était surmontée, suivant la mode du temps, d’un bec d’oiseau... c’est un chanoine borgne qui monte à l’échafaud ce 28 décembre, jour des Saints Innocents. Quand le feu les embrase, les « damnés » hurlent d’horreur… La foule se précipite pour les sauver, en vain.

« Ils étaient consumés par les flammes comme ils le seront en enfer, et ils mériteront aussi, les peines éternelles ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by